La remontée des taux, un danger pour la dette publique française ?

27 avril 2017

Remontée des taux

Depuis quelques mois, les taux d’intérêt repartent à la hausse partout dans le monde, laissant les plus pessimistes présager une grande menace pour les pays surendettés, comme la France. En effet, en 2016, la France a connu un déficit public de 76,9 milliards d’euros, portant sa dette publique à 96,1% du PIB. L’Agence France Trésor a chiffré son besoin de financement à 185 milliards d’euros pour l’année 2017, plaçant la France comme le deuxième plus important demandeur de capitaux en Europe, après l’Italie. Dans un contexte de remontée des taux d’intérêt, certains s’inquiètent d’une envolée du coût de la dette publique française, mais qu’en est-il ?

Anticipations et incertitudes, les multiples causes de la remontée des taux

En mars 2016, la BCE abaissait son taux directeur à 0% après avoir lancé un an plus tôt son programme de Quantitative Easing. Cette politique monétaire expansionniste a eu pour effet de baisser les taux d’intérêt sur le marché interbancaire et donc les taux d’intérêt auxquels les pays européens se refinancent. Ainsi depuis fin 2014, la France se refinance à horizon 10 ans, à moins de 1%, contre à près de 5% avant la crise des subprimes. Cela fait donc quelques années que nous bénéficions de conditions idéales pour nous refinancer. Mais alors pourquoi les taux d’intérêt remontent-ils soudainement ?

Plusieurs facteurs expliquent la remontée rapide des taux ces derniers mois. Premièrement, depuis l’élection de Donald Trump, les taux d’intérêt 10 ans américains ont bondi, passant de 1.6% avant l’élection à près de 2.5% aujourd’hui. Cette hausse brutale des taux est portée par le programme expansionniste du nouveau président des Etats-Unis qui revoit à la hausse les anticipations de croissance et d’inflation. Or, les taux américains, corrélés à 40% avec les taux européens, ont un effet de contagion sur les taux européens.

(…)

Lire plus

 

Maeva Courtois – Consultante en salle de marché chez Quanteam

Article sur la remontée des taux