Michaël nous parle de son évolution au sein de Quanteam

par | Oct 27, 2017

Comment passer du développement au management de projet ?

 

Consultant Manager chez Quanteam depuis 9 ans, Michaël a évolué selon ses attentes sur des projets variés au sein du cabinet : il est passé de développeur à Maîtrise d’Ouvrage (MOA) puis il a travaillé en gestion de projet et enfin en management d’équipe. 

Au sein de Quanteam, nos consultants sont accompagnés tout au long de leur parcours professionnel par une équipe RH dédiée menant une véritable politique de « Gestion d’Emploi et des Compétences ». La proximité et l’écoute envers nos collaborateurs est notre priorité et les Managers échangent régulièrement avec chaque consultant afin de rester attentifs à leurs besoins, notamment en termes d’évolution.

Nous avons une volonté constante d’accompagner et de faire évoluer nos consultants selon leurs aspirations personnelles. Pour cela, de nombreux moyens sont mis en œuvre : les formations (internes ou externes), le coaching par d’autres consultants, la mise en relation avec des consultants experts et bien entendu, la proposition de nouveaux projets, pour les amener, de façon directe ou indirecte, aux objectifs qu’ils se souhaitent atteindre.

Au sein de Quanteam, nos consultants sont accompagnés tout au long de leur parcours professionnel par une équipe RH dédiée menant une véritable politique de « Gestion d’Emploi et des Compétences ». La proximité et l’écoute envers nos collaborateurs est notre priorité et les Managers échangent régulièrement avec chaque consultant afin de rester attentifs à leurs besoins, notamment en termes d’évolution.

Nous avons une volonté constante d’accompagner et de faire évoluer nos consultants selon leurs aspirations personnelles. Pour cela, de nombreux moyens sont mis en œuvre : les formations (internes ou externes), le coaching par d’autres consultants, la mise en relation avec des consultants experts et bien entendu, la proposition de nouveaux projets, pour les amener, de façon directe ou indirecte, aux objectifs qu’ils se souhaitent atteindre.

Retour sur le parcours d’évolution de Michaël :

 

Pourquoi as-tu souhaité passer de développeur à MOA… ?

Au cours de ma première mission avec Quanteam, j’ai passé un tiers de mon temps au contact du métier à comprendre leurs besoins, les formaliser et les tester. Cette expérience aussi riche humainement que fonctionnellement m’a incité à m’ouvrir à d’autres perspectives en termes de connaissances, d’interventions et donc d’évolution de carrière.

Je trouvais également que la MOA m’apportait une vision complémentaire de ce qu’est un projet dans sa globalité. Je prenais de la hauteur sur mes sujets en me focalisant sur le contexte et le besoin, au lieu de ne voir que la solution technique.

Enfin, créer du lien, comprendre mes interlocuteurs, avoir la satisfaction de leur apporter un résultat correspondant aux besoins qu’ils ont exprimés sont des aspects qui m’ont beaucoup plu. J’aime communiquer, aller au contact des autres. Il était donc logique que je me dirige vers la MOA car elle repose avant tout sur le contact et la communication.

… puis de la MOA à la gestion de projet ?

Après 3 années sur différentes missions en MOA, j’ai eu par l’intermédiaire d’un ancien client une opportunité d’occuper un poste de MOA et Chef de projet. A cette époque, il était peu courant que l’on confie à un consultant ce double rôle, incluant aussi bien l’analyse du besoin que la gestion des ressources ou le pilotage du budget.

Cette mission fut un tremplin, car elle me permit par la suite de poursuivre sur d’autres missions comme Chef de projet et de gérer de manière complètement autonome de nouveaux sujets.

Passer de la MOA à la gestion de projet s’inscrivait là encore dans une logique de continuité. En effet, j’élargissais de nouveau mon champ de vision afin de piloter, orchestrer, rythmer l’ensemble des travaux. Le sens du contact et la communication étaient également primordiaux, à l’instar de la MOA.

 

Comment as-tu fait pour passer du côté « technique » au côté « fonctionnel » ?

J’ai principalement travaillé 3 aspects :

  • Tout d’abord, j’ai revu ma manière de formaliser et de présenter mon dossier de compétence. Il fallait que je montre au client que, au-delà de la technique, j’avais acquis par mes expériences passées un vernis fonctionnel me permettant de discuter avec un interlocuteur du métier.
  • Ensuite, je me suis documenté (wikipedia, site web client, livres) avant chaque entretien de qualification pour comprendre le contexte et le métier du client. Arrivé en mission, j’interrogeais également mes interlocuteurs dès que je ne comprenais ou ne connaissais pas un produit financier ou un aspect du métier. J’ai ainsi renforcé mon vernis fonctionnel.
  • Enfin, il m’a fallu faire ce que j’appelle « le deuil du code ». Mon rôle n’étant plus de fabriquer mais de spécifier et tester une solution à un besoin, je devais m’efforcer de ne pas interférer dans le travail des développeurs. Ce fut extrêmement frustrant par moment.

 

Comment est-ce que Quanteam t’a accompagné dans ces évolutions ? As-tu pu suivre des formations en interne ?

Quanteam m’a aidé tout d’abord en ciblant la mission qui pourrait correspondre au mieux à mon souhait d’évolution vers la MOA. J’ai également pu bénéficier de formations en finance ou en management de projet au cours de mes différentes missions.

J’aurais aimé, à cette époque, pouvoir bénéficier de l’accompagnement d’un consultant référent ou d’un coaching personnalisé, mais cela n’existait alors pas encore au sein du cabinet. Je pense que cela aurait pu m’être bénéfique, notamment pour anticiper ou mieux gérer mes difficultés au quotidien. C’est pour cela qu’aujourd’hui je m’implique sur la formation, le suivi et le coaching des consultants.

 

Tu es donc investi sur du coaching de consultants au sein de Quanteam. Y a-t-il d’autres projets dans lesquels tu es impliqué ?

Je suis en effet très investi dans mon rôle de coach/consultant référent. J’essaye d’aider aux mieux les consultants dans la résolution de problèmes de méthodologie et d’organisation au quotidien. Je forme également des consultants à la MOA ou au management de projet, je partage mon expérience avec ceux qui souhaitent évoluer vers ces domaines.

En parallèle, je travaille actuellement sur l’organisation de la communauté des Consultants Managers autour d’initiatives ou de projets à vocation interne.

Je m’intéresse également à la manière dont Quanteam pourrait améliorer le pilotage de la connaissance et des compétences des consultants.

 

Quelle est ta formation et sur quels types de projet as-tu commencé à travailler chez Quanteam ?

Je suis issu d’un cursus universitaire puisque j’ai obtenu en 2001 ma Maîtrise en Mathématiques et Informatique à Paris Dauphine. J’ai par la suite démarré mon expérience professionnelle au sein d’une SSII comme développeur sur des domaines variés (institut de sondage, presse, organismes publiques), puis exclusivement en finance de marché à partir de 2004.

Lorsque j’ai rejoint Quanteam en 2008, ma première mission consista à développer de nouvelles fonctionnalités pour un outil Front Office. L’équipe n’ayant pas de MOA en son sein, le client me demanda également d’assumer en parallèle ce rôle. J’ai ainsi été en prise directe avec le métier, échangé avec des traders… Après 2 ans passés dans ce double rôle, j’ai souhaité abandonner la technique et entamer une transition vers de la MOA pure.

 

Quelques mots de conclusion ?

J’aime à penser qu’une carrière n’est jamais une simple ligne droite où l’on progresse de façon linéaire et régulière vers un objectif. Notre chemin dépend avant tout des opportunités qui se présentent à nous, des rencontres que nous faisons et de notre capacité à montrer que, par notre travail, il est toujours possible d’acquérir les compétences qui nous font défaut.

J’ajouterai également qu’il n’y a pour moi aucun obstacle qu’un consultant ne puisse franchir, dès lors qu’il sait être curieux, à l’écoute et volontaire.

Michaël, Consultant Manager chez Quanteam